Cigarette électronique : ça tue ?

Cigarette électronique : ça tue ?

Avant tout, il est important de rappeler que la cigarette électronique est UNIQUEMENT un mode d’administration (au même titre qu’un verre par exemple) qui permet de vapez du e liquide. Dire que l’e cigarette tue reviendrait à dire qu’un verre tue. En réalité, tout dépend de son contenu !

Vous êtes inquiet avec toutes les news qui tournent autour de la vape et c’est normal (nous aussi) ! L’AFP et les médias grands publics vous font passer des informations inquiétantes, mais n’ont pas trouvé juste de vous préciser des points PRIMORDIAUX qui montre que la cigarette électronique ne tue pas !

Mais que s’est-il passé ?

Le mois de Juillet 2019 a eu de nombreux impacts sur le monde de la vape.

Tout a commencé avec le rapport de l’OMS (non rédigé ni pensé par ce dernier) qui a stipulé que la cigarette électronique était “incontestablement nocive”.
Une accusation ferme, sans compter que l’e cigarette a déjà aidé plus de 700 000 personnes en France à arrêter de fumer sur les 7 dernières années (source Santé publique France) 

L’association Sovape qui rassemble les plus grands acteurs et scientifiques du secteur (des gens balaises qui savent de quoi ils parlent) ont qualifié le rapport de l’OMS de “désinformation”

Petit point culture : la désinformation c’est l’utilisation des techniques de l'information de masse pour induire en erreur, cacher ou travestir les faits.

Un point sur lequel nous sommes d’accord avec l’OMS est que les effets à long terme des inhalateurs électroniques de nicotine restent inconnus et que vaporiser des substances tout au long de la journée n’est certainement pas anodin pour la santé, comme manger des produits transformés, les produits laitiers, la pollution, etc… (c’est d’ailleurs une raison pour laquelle certains pays l'interdisent sous peine d’emprisonnement)

Pr Gérard Dubois, un membre de l’Académie nationale de médecine, nous rappelle cependant que “la cigarette électronique est destinée aux fumeurs, car ils sont en danger…” puisque “le tabac tue 8 millions de personnes chaque année”.

Après ce grand débat,  il y a eu la triste nouvelle qui a touché les États-Unis avec les 805 personnes hospitalisées pour problème pulmonaire dont 12 d’entre elles sont décédées à ce jour. Cette nouvelle avait été annoncée par l’AFP relayé par le Point, avec l’article > Etat unis : décès d’un patient qui vapotait.
Alors oui, ce jeune homme est bien mort, il était bien vapoteur, sauf que ce n’est pas l’objet qui l’a tué, mais les produits illicites et toxiques, que son vaporisateur personnel contenait à savoir : du THC et de l’acétate de vitamine (selon l’annonce de son frère sur Foxnews) et il en est de même pour les personnes intoxiquées qui ont survécu à ce drame sanitaire !

Cependant, le problème devrait se calmer aux État-Unis puisque déjà deux hommes viennent d’être interpellés et suspectés pour la mort de 5 vapoteurs auxquels ils auraient vendu des e liquides causant leur intoxication.

Durant cette arrestation 120 000 cartouches ont été saisies !

Pour pallier à ces problèmes sanitaires certains gouvernements comme l’Inde ou le Brésil ont interdit l’utilisation des vaporisateurs personnels au sein de leur pays !

Depuis, une déferlante de mensonges, tromperies, catastrophes médiatiques s'abat sur le secteur de la vape et les consommateurs ne savent plus où donner de la tête ! Néanmoins, si l’on se renseigne mieux on comprend qu’en France les problèmes sont loin d’arriver et  Roger Genet (directeur général de l’ANSES) affirme que pour les produits autorisés et non importés frauduleusement il n’y a pas de problème sanitaire !
En France, les professionnels sont sérieux et les e liquides sont réglementés et déposés à l’ANSES, on peut donc vaper en sécurité et vous assurer des produits de qualité.

En dehors de ces réglementations (conditionnement, déclaration annuelle, notification de mise sur le marché), de nombreuses mesures de sécurité sont mises en place vis-à-vis de la cigarette électronique que ce soit via l’interdiction de vente aux mineurs, l’interdiction de vaper dans certains lieux, l’interdiction de faire de la publicité pour ne pas inciter à la consommation, les mises en garde des commerçants pour éviter les problèmes avec le matériel comme : éviter les chocs ou l’exposition au soleil, ect..

La morale de toute cette histoire est qu’il faut faire très attention à ce que vous vapez. Ne faites pas de cocktail détonnant et n’utilisez des produits certifiés de qualité ! N’importez pas de produits frauduleux ou issus du marché noir (dark net y compris cher geek de la vape) et rappelez vous que les études ont prouvé qu’utiliser une cigarette électronique était 95% moins nocif que la cigarette classique. En France, les personnes arrivent à décrocher grâce à ce dispositif et cela continuera ainsi.

La cigarette électronique est un outil de réduction des risques alors pourquoi laisser saboter l’image de la e cigarette alors que c’est une solution efficace pour arrêter de fumer ?

Elle restera en libre-service et il n’y aura pas de changement de réglementation à son sujet pour le moment : Si vous ne fumez pas, ne vapotez pas !


PS : non la cigarette électronique ne contient ni monoxyde de carbone, ni goudrons ni d’antigel, c’est pour cette raison qu’elle a été créée.

Cet article d'opinion n’engage que son auteur et ne représente pas l’avis d'entreprise Sudeclope.fr

En savoir +

RTL

Vaping Post

Vaping Post

ANSES

France Info

BFMTV

Ladepeche

Service Public

Vapyou

Le Point

Blog Vape

L'express

Sante Lefigaro

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)